La pédagogie active une conviction en action.

Dans ma pratique de consultant formateur la mise en œuvre d’une pédagogie reposant sur des méthodes actives en formation est un postulat de départ, dans la conception d’un formation.

Je vous propose un rapide tour d’horizon des cinq principales méthodes utilisées en formation. Un très bon moyen de rendre vivantes vos interventions et formations.

LA MÉTHODE DÉMONSTRATIVE

formation tk 2

Le principe de cette méthode est de montrer par le formateur un geste, une technique et de le faire reproduire. Cela permet à l’apprenant d’appliquer une technique précise au sortir du temps de formation. L’avantage de cette méthode permet un apprentissage efficace d’une technique précise avec un retour immédiat. De plus la situation d’apprentissage est sécurisante et progressive pour l’ensemble des acteurs. Les participants peuvent s’exprimer, agir et expérimenter avec le soutien du formateur. Une taille du groupe réduite favorise le suivi de chacun des participants. Pour éviter l’impression un peu scolaire qui peut-être ressenti par les stagiaires il est bon d’alterner cette méthode avec les 4 autres.

Nous travaillons en étroite collaboration avec les formateurs internes porteurs des connaissances métiers de l’entreprise.

LA MÉTHODE DÉCOUVERTE

image (4)La méthode découverte repose sur le fait que l’apprenant découvre par lui-même 80% du contenu. Le principe est fondé sur la pédagogie de la réussite.
Par cette méthode nous mettons les stagiaires en mesure d’apprécier des situations proposées et en fonction des objectifs pédagogiques de résoudre un problème donné.
Cette méthode va permettre de faire acquérir des connaissances, des savoirs faire et des comportements.
Les participants préparés à une grande autonomie sont acteurs de leur formation, ils trouvent les solutions par et pour eux-mêmes, cela va les impliquer et les valoriser. Adapté à un ensemble d’apprentissages variés, elle favorise une mémorisation forte et à long terme.
Pour la mise en œuvre de cette méthode il faut être vigilant à la gestion du temps et à la forte implication des participants qu’il faut canaliser.

Nous utilisons des films de formation, des parcours de découverte intégrant l’environnement du salarié et également des ressources informatiques, photographiques et documentaires.

LA MÉTHODE INTERROGATIVE

image(3)Comme son nom l’indique cette méthode repose sur la mise en œuvre d’un processus de questionnement qui amène l’apprenant découvrir des savoirs.

L’idée est de faire acquérir des connaissances en se basant sur celles déjà intégrées.

Il est possible d’utiliser cette méthode : pour démarrer un sujet, évaluer le niveau initial des stagiaires et les rendre actifs, relancer et challenger les participants,  enfin évaluer les acquis de façon formative ou sommative.

L’avantage de cette méthode permet d’impliquer les apprenants, de susciter  de l’intérêt pour approfondir le sujet. Cela permet également une auto-évaluation par les participants et renforce les prises de conscience. Le rapprochement avec les acquis existant s’opère, les personnes en formation intègrent de façon dynamique les nouvelles connaissances.

Le nombre de personnes ne doit pas être trop important pour favoriser la participation de tous les membres du groupe. Pour éviter un ressenti scolaire lié au questionnement nous vous invitons à utiliser des supports ludiques. Cette méthode peut être chronophage, car les explications ou apports suite aux questions peuvent susciter un débat avec et entre les participants.

Nous créons des jeux de formation (Jeux de cartes,  jeux de parcours…), la forme est ludique et le contenu sérieux, une bonne façon d’apprendre avec plaisir !

LA MÉTHODE ANALOGIQUE

image (5)

Cette méthode consiste à faire comprendre un concept ou une idée complexe et inconnue en le remplaçant par un fait simple et connu, il permet de transposer un exemple et de retrouver le concept.
Elle favorise également l’appréhension d’un concept, une idée de façon rapide et durable.
Utiliser la méthode analogique facilite l’accès à un contenu théorique de façon ludique et déclenche l’attention de chacun des stagiaires. Le concept est démystifié et favorise une mémorisation accrue.
L’utilisation de cette méthode nécessite une grande préparation en étant vigilant sur la pertinence de l’exemple, il doit être basé sur des faits familiers au public considéré et doit être plus simple que le concept qu’il permet de mémoriser. Il doit être compréhensible, uniforme, positif et pertinent par tous.
Subjectif, le choix du sujet et le reflet de notre culture, il faut donc veiller à l’influence liée au propre cadre de référence des apprenants, à leur propre culture. L’analogie n’est pas transposable dans groupe culturel à un autre.

Nous utilisons fréquemment cette méthode, au travers de photo-langages, et de contes. Nous veillons à l’environnement culturel dans lequel nous agissons.

LA MÉTHODE EXPOSITIVE

synthése exposéC’est la méthode que nous connaissons tous, pour l’avoir vécu ou « subit » dans nos parcours scolaires ou universitaires. La méthode expositive ou magistrale consiste à transmettre des connaissances (théoriques, techniques ou pratiques…), un savoir, de façon structurée, de manière rapide et simultanée à un nombre de personnes qui peut être important avec une homogénéité dans l’émission du message, le plus souvent sous la forme d’un exposé. Pour ce faire le formateur doit maîtriser totalement le message émis, et doit prendre garde à limiter les contresens, la déperdition et la distorsion de l’information en s’assurant auprès des participants de leur compréhension et de leur attention.

Un exposé réussi repose sur la mise en place de modalités favorisant les réactions et l’expression des apprenants. Le formateur, l’orateur, l’intervenant est alors actif, les participants  se trouvent dans des états différents : ils s’ennuient, ils bavardent, ils élargissent le débat, ils sont inattentifs, n’ont pas de réaction …

Il y a alors risque de distorsion du message. Le discours se doit alors d’être clair, attractif et facile à retenir pour les auditeurs. Le formateur doit  présenter de manière efficace les idées et les concepts. Pour réussir cela il lui faut : élaborer un plan d’intervention –  créer de l’interactivité – prendre en compte les attentes des participants – être concis et ne pas dépasser 30 minutes maximum !

Nos interventions ne pas dépassent pas 30 minutes, elles sont illustrées et interactives, nous y intégrons des techniques mobilisant l’attention des participants. Nous ne remettons jamais de documentation en début de session , afin d’amener le participant à se concentrer sur les différentes activités, nous lui remontons à la fin de la formation.

Afin d’optimiser l’efficacité de la formation le choix d’une méthode se fera en fonction de deux critères :

  •  Le niveau initial des apprenants par rapport au sujet.
  •  L’objectif pédagogique poursuivit.

Vous rythmerez vos séquences de formation en les organisant par une articulation des 5 méthodes.

À vous de jouer !

Jean Posière

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s